therapeute roanne psychothérapeute biodynamique

Les outils de la Psychologie Biodynamique

 
Les principaux outils du thérapeute biodynamique sont cités
ci-dessous. En début de thérapie, les massages seront le plus utilisé,
ils permettent le lâcher-prise mental, nécessaire à tout travail d’introspection, la construction mentale étant souvent la résultante
de l’histoire de la personne, à l’origine des tensions chroniques
dans la structure physique, cela-même que le thérapeute
cherche à dissoudre.

Les massages biodynamiques

Suivant la technique adaptée à la séance, le client sera au choix au sol ou sur table, la plupart des massages peuvent être reçu habillé, dans le cas contraire, la personne est en sous-vêtements sous un drap ou un plaid, les zones massées sont découvertes et recouvertes au fur et à mesure

Ces massages se focalisent sur un mouvement interne du corps (membranes, muscles, os, viscères…), c’est ce toucher particulier qui va dissoudre les tensions et relancer la circulation de l’énergie, remettre en route les capacités autonomes du corps à l’auto régulation.

La végétothérapie biodynamique

Habillé, allongé sur un matelas au sol

C’est une attitude thérapeutique qui consiste en une observation de l’anatomie émotionnelle et une écoute attentive de ce qui se passe dans le corps : quand le corps est relâché, des micro-mouvements ou des sensations non contrôlés peuvent émerger. Ils sont souvent l’expression de mouvements refoulés, de nœuds émotionnels. Les inviter à s’extérioriser et accueillir les émotions qui étaient restées bloquées quand le mouvement a été stoppé participe au processus de nettoyage des émotions refoulées. Un temps d’autorégulation (pause sur le coté gauche de quelques minutes) est souvent nécessaire à la suite de ce travail.

L'écoute du psycho-péristaltisme

A l'aide d'un stéthoscope spécifique, placé entre la personne et le matelas, je prête une grande attention aux glouglous de vos intestins !

Un concept central de la Psychologie Biodynamique est celui de cycle émotionnel, non seulement sous son aspect psychologique, mais en tant que processus naturel. La montée et l’expression de chaque émotion déclenchent une longue suite de changements physiologiques, jusqu’au niveau microscopique, avec une réorganisation vasomotrice (la circulation "émotionnelle du sang"). Lorsque l’événement émotionnel est passé, ces processus du corps devraient - et dans un organisme sain ils le feront - revenir à la normale. Une personne peut se débarrasser complètement des séquelles d’une charge émotive, pourvu que les effets corporels de l’émotion soient éliminés par l’organisme.

Gerda BOYESEN a découvert que le processus péristaltique des intestins (qui donne les gargouillements du ventre) joue un rôle crucial dans l’élimination des résidus physiologiques des émotions. Elle a nommé cette fonction particulière du système digestif "psycho-péristaltisme". Le psycho-péristaltisme nettoie le corps des séquelles d’un événement émotionnel. Mais cette phase psycho-péristaltique ne s’achève que lorsque l’organisme cesse d’être en état d’alerte. Elle ne peut avoir lieu que dans des conditions de paix et de sécurité, état appelé homéostasie.
Stéthoscope personnalisé, fabriqué par Appachoya.com, entreprise française qui réalise aussi d'autres très beaux outils de travail énergétique.

Les mises en situations et constellations

La personne est éveillée, elle est actrice ou spectatrice de ce qui se déroule. Ces outils sont particulièrement adaptés au travail de groupe.

Comparativement au rêve éveillé décrit ailleurs dans cette page, c’est une autre méthode qui permet également de revisiter les situations connues et de faire dialoguer les différentes composantes pour faire émerger les tensions sous-jacentes. A la différence du rêve éveillé, le client est en état d’éveil normal, il devient l’acteur conscient d’une situation environnementale et/ou relationnelle. Ce travail permet la distanciation et le recul nécessaires à la conscience pour reconnaître ce qui bloque. C’est une pratique que j’utilise souvent dans les groupes, le retour du point de vue de chaque personne « investie » du rôle qui lui a été donné par le client étant d’une richesse étonnante et agissant en prise de conscience et/ou en réparation sur toutes les personnes du groupe.

Le travail dans un groupe de thérapie

Certainement un des plus précieux outils par les synergies et le soutien que seul un groupe peut apporter.

Il arrive souvent que plusieurs clients ont des problématiques similaires émergeant dans les mêmes temps. Je propose alors une ou plusieurs séances de groupe, dans un cadre horaire de 3h et un thème précis. Ces groupes sont de réelles opportunités de « booster » l’effet thérapie individuelle mais n’ont aucun caractère obligatoire.

Please reload

La parole enracinée

Dans tous les échanges verbaux le client est invité à enraciner sa parole sur son ressenti plutôt que sur son mental

Des échanges verbaux sont bien sûr nécessaires comme dans toutes les formes de thérapie de la psyché, le thérapeute est à l’écoute de ce qui se passe dans le corps mais également de qui est dit et verbalisé en séance.

La parole dite « enracinée » est l’expression de l’Etre. Elle émerge des sensations et de la conscience du mental d’être un individu. Le plus souvent la parole est parasitée par la construction mentale, l’égo névrotique. Le thérapeute veille à ce que son client exprime ce qu’il sent et non ce qu’il pense qu’il sent.

La guérison, pour bon nombre dans notre société occidentale hypermentale, est aussi dans l’expérience de dire son ressenti, et dans un espace de quiétude c’est plus facile.

La parole enracinée peut se définir de la même manière que la parole « juste » des accords toltèques.

Le travail sur les systèmes énergétiques

Habillé, allongé sur un matelas au sol ou sur table

De même que notre corps physique est constitué de systèmes (sanguin, nerveux, osseux, musculaire, …) notre corps éthérique est constitué de différents systèmes, ancestralement repérés et dessinés par la médecine traditionnelle chinoise mais aussi par d’autres médecines ancestrales (inde, Egypte, amérindiens…). Depuis l’avènement de la pensée scientifique affairée à comprendre la matière, on a eu une large tendance à mépriser, voire nier ces connaissances en les courants, rayons et autres manifestations énergétiques. Aujourd’hui, le matériel de mesures ultrasophistiqué des scientifiques permet de vérifier les tracés des courants énergétiques et la réalité non visible (quoique certaines personnes voient de leurs yeux nombreux de ces courants) mais bien agissante des courants énergétiques.

Lors d’un trauma (qu’il soit principalement physique ou émotionnel) une empreinte s’incruste également dans le corps énergétique et devra aussi être nettoyé pour une guérison complète de la blessure initiale. Concrètement, les mains du thérapeute effectuent des gestes dits de polarisation, suivant à la fois des protocoles précis et le sentir du thérapeute.

Le rêve éveillé (dirigé ou libre)

Cette méthode favorisant l'émergence de l'inconscient s’avère parfois très utile. Il s’agit de laisser venir des images, des symboles, des sensations qui permettent au contenu non conscient de se révéler. Le client est placé dans une position confortable et est invité à s’exprimer le plus spontanément possible.

Il va ainsi produire un scénario de type onirique : voir des images, vivre des sentiments et des émotions, avoir des sensations kinesthésiques, qu’il va pouvoir verbaliser au fur et à mesure au thérapeute. La personne atteint naturellement un état de conscience modifié, intermédiaire entre la rêverie du jour et le rêve du sommeil. Le rêve éveillé dirigé sera orienté vers un thème ou une situation précise par le thérapeute. Dans le cas du rêve éveillé libre, c’est le client qui amène tout le « matériel ».

Le thérapeute intervient pour permettre le bon déroulement du rêve-éveillé. Il peut faire certaines propositions à son client, soit par l’évocation d’une image soit par la proposition d’une action comme se déplacer ouregarder autour de lui. La technique aboutit à une prise de conscience des problématiques, une approche qui permettra de se délivrer des traumatismes, des processus négatifs ou des répétitions inconscientes.

Le client s’allonge ensuite quelques minutes sur le côté gauche pour une pause nécessaire à l’autorégulation des émotions survenues.

Puis le thérapeute engage son client à verbaliser ce qu’il vient de re-vivre, l’aide à voir les transformations qui peuvent advenir maintenant que le blocage a été repéré. Pendant la séance elle-même, il est probable que la guérison se soit déjà engagée, voire qu’elle soit déjà effective. Il est important pour le client que cela soit posé devant la conscience, qu’il puisse repartir avec, dans son quotidien.

Le rêve éveillé peut être utilisé comme une méthode analytique, un outil à part entière (certains thérapeutes ne travaille qu’avec cet outil) et permet d’obtenir des résultats en thérapie brève (quelques mois), à raison d’une séance par semaine. Dans ma pratique, j’utilise cet outil comme tous les autres : au moment où je le sens le plus judicieux pour « l’émergence de ce qui est mûr »

Please reload